Le vin des dieux de BARNES

Publié le par Loba


Le jeune prince Amatus a vérifié, pour son malheur, le vieil adage qui affirme qu' " un enfant qui goûte trop tôt au Vin des dieux n'est plus que la moitié de lui-même " : après un verre bu en cachette, le voilà privé de tout le côté gauche de sa personne ! Dans sa colère, le bon roi Boniface fait exécuter les quatre responsables de cette tragédie : l'Alchimiste, la Sorcière, la Gouvernante et le Capitaine de la Garde du Royaume. Un an et un jour plus tard, quatre mystérieux voyageurs viennent postuler aux charges désormais vacantes afin de s'occuper de l'éducation du demi-prince. Leurs conseils, leur magie et le destin (qui se mêle toujours des affaires des têtes couronnées) seront-ils suffisants pour garantir au Royaume un vrai successeur et non un demi-roi ?
*********************
Ce livre est méconnu dans le monde des lecteurs de fantasy et à tort!!
Nous suivons la vie d'Amatus, un jeune prince d'un conte fées. Tout pourrait être idyllique. Mais c'était sans compter le vin des dieux. Ce breuvage permet d'enlever toute morosité, langueur à quiconque en boit. Mais ce breuvage est interdit aux enfants. Si un enfant venait à en boire, il ne serait plus que la moitié de lui même...au sens propre!!

Amatus à l'âge de 2 ans boît la boisson interdite. Il ne sera plus qu'une moitié d'homme. Tout son côté gauche a disparu. Il n'a qu'un oeil, une jambe, un bras. 
Son père , le roi, décide de corriger les 4 personnes qu'ils jugent responsables de cet incident : l'alchimiste, la sorcière : ce sont les 2 personnes , seuls, capables de fabriquer le vin, la gouvernante qui ne l'a pas assez surveillé et le capitaine de la garde car il aurait dû prévoir l'accident!!!
Ils sont exécutés. Mais on ne trouve pas de remplaçants.
Les semaines passent et coilà qu'arrive un groupe de 4 personnes. Ils sont mystérieux, peu causants mais ils correspondent aux profils recherchés. Ils sont engagés.
ils vont donc éléver la moitié de prince.

Il grandit et part avec ses compagnons dans sa première quête. Mais voilà que l'Alchimiste trouve la mort et le prince sa jambe manquante.

Pourquoi les compagnons du prince doivent-ils mourir pour que ce dernier retrouver ses membres?? Qui sont-ils réellement??

Ce livre est un petit bijou de high fantasy. Dès les premières pages, il m'a fait penser à deux grands auteurs de fantasy : Eddings pour le côté épique mélangé avec de l'humour et des personnages attachants et caustiques ; ainsi que Neil Gaiman pour le côté conte de fées de Stardust.

C'est vraiment une lecture agréable avec un perosnnage fort, celui du prince Amatus. Ce jeune homme doit vivre avec un énorme handicap, il s'en accomode. Mais il ne peut supporter la vérité. Il va mûrir et laisser présager le Grand Roi qu'il va devenir (au soulagement de tous)
On m'aurait dit qu'Eddings avait écrit ce livre, je l'aurais cru. Ce sont des personnages bourrés d'humour et d'ironie à la Silk. On a même droit à notre Cé'nedra qui est ici Cassiopé, une princesse déchue dont toute la famille a été anéantie. Elle a un sacré caractère et aura un destin similaire à Cé'nedra.

Bref, un livre que tout connaisseur de fantasy doit avoir lu au moins une fois dans sa vie
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article