La grotte de Cristal de Mary STEWART

Publié le par Loba


De son enfance de bâtard jusqu'à son rôle capital dans la naissance du futur roi Arthur, voici l'histoire de Merlin telle que jamais elle ne fut contée : par lui-même. Vieil homme au crépuscule de sa vie, le magicien se remémore son étrange jeunesse à la cour de son grand-père, la découverte terrifiante autant que fascinante de ses pouvoirs magiques, et sa rencontre explosive avec Uther Pendragon, bientôt père d'Arthur. A travers les yeux du plus célèbre des magiciens, c'est toute l'histoire mi-réelle mi-mythique d'une ère d'invasions, de guerres et de conquêtes qui s'offre à nous. Un immense best-seller, à l'influence comparable aux romans de M.Z. Bradley, récompensé par le Mythopoeic Award du meilleur roman.

*************
Un autre livre sur les légendes arthuriennes et non des moindres, le cycle de Mary Stewart, qui a insipré et inspire toujours les auteurs qui s'intéressent à Merlin, Arthur et tous les autres.
Ici le récit commence sous le règne d'Ambrosius. On découvre un jeune Merlin de 6 ans. Il est le fils bâtard d'une princesse galloise. Son grand père, le roi, le dénigre et le rabaisse. Personne ne connaît l'identité de son vrai père. Un rumeurt court qu'il est le fils du Prince des Ténèbres. On le craint. Et en plus, il a reçu la magie comme don de sa mère.
Mais les heurts de la vie politique font qu'il va se retrouver face à son vrai père qui est un des hommes les plus prestigieux de Brittonie.
On le voit grandir et s'accomplir dans sa vie politique et magique.
Le récit de ce premier tome s'arrête sur la nuit de la conception d'Arthur.

Cela faisait un moment que je souhaitais lire ce livre. On la présente comme l'égale de Marion Zimmer Bradley, comme l'inspiratrice de tous et la crétrice du mythe moderne arthurien.
J'ai déjà été surprise par son personnage de Merlin. Il est contemporain d'Arthur, il a à peine 18 ans de plus. Alors qu'on le considère comme un vieillard immortel, vieux de plusieurs siècles lors de la naissance d'Arthur. Ensuite, il est doublement royal. Et surtout, je trouve qu'elle lui donne une profondeur plus politique que magique. Pour moi, son Merlin ne m'impressionne pas par sa magie. C'est juste un homme politique qui a eu la chance d'appartenir à la bonne famille.
Mais le petit plus, si on calcule bien, les généalogies : Uther est le jeune frère d'Ambrosius, Ce dernier est le père de merlin. Merlin et Arthur sont donc cousins...
Dans les faits, il n'y a rien de nouveau car comme l'auteur le dit, elle a collé au récit moyennageux de Geoffrey de Monmouth . Elle n'invente rien, elle ne fait que le moderniser. Rien de bien méchant en somme!!!

Pour moi, la magie est peu présente et j'en fus déçue!! Et puis surtout, le rôle des femmes se résume à soit belle et tais toi!!! Au contraire de Zimmer Bradley, qui en fait les pivots de l'histoire. Ninianne la mère de Merlin a juste le rôle de génétrice et de femme cloitrée dans un monastère!! Soit!!! Ygraine est dans le carcan de sa beauté et n'aura pour rôle que de recevoir la semence d'Uther. Je suis une peu blasée du peu d'importance des femmes, surtout sous la plume de l'une d'entre elles!!!
Je verrais ce qu'il en est dans les autres tomes!

Un cycle intéressant mais j'ai du mal à voir l'importance que cette oeuvre a et surtout pourquoi on le surestime par rapport à Zimmer Bradley???
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Landraelle 20/03/2009 14:29

Je suis ravie d'etre tombée sur ta page et d'avoir pu lire ton avis sur la saga de Mary Stewart. Etant une très grande fan de MZ Bradley, j'hésitais énormément à acheter ces livres et je sais maintenant que je ne le ferais pas!! Merci pour ton impression!Landraelle

Melissa 23/10/2008 01:18

Contrairement a vous, j'ai adoré la vision ''sans magie'' de Merlin dans ce livre. Parce que justement au cours de la lecture, on voit à quel point la religion répondait à toutes les questions d'ordre scientifiques, mathématiques, etc.  Ils expliquaient plusieurs phénomènes par la divinité. Je trouve que ça peut être une belle façon de voir comment Merlin était perçu, et de nos jours, la légende paraît plus véridique racontée de cette façon. J'ai bien aimé, je trouve que malgré le fait qu'il en reste une légende vieille de plusieurs siècles, on est poussés à plus y croire...

Loba 19/01/2008 10:04

C'est vrai que les cycles qui sortent à rallonge, c'est pas très pratique

La liseuse 17/01/2008 10:24

J'attendais cette sortie poche avec impatience mais je vais peut-être attendre la suite au même format avant de commencer à le lire. J'ai la facheuse tendance à oublier très vite si je ne lis pas d'affilé et ça me gâche un peu la lecture.

Chimère 15/01/2008 09:36

Je me souviens l'avoir lu il y a fort longtemps en anglais et j'avais aimé le côté plus historicisant qui changeait la vision que l'on pouvait se faire de Merlin. Maintenant mes souvenirs de lecture sont plutôt brumeux il faut bien le dire. Je lirai surement la version française afin de m'en donner une idée plus juste.