Peuples de la Mythologie antique

Publié le par Loba

Après avoir lu les principaux cycles de Thomas SWANN, je pense qu'une présentation des peuples antiques s'imposent. En effet, la fantasy n'est pas faîte uniquement de Nains, Orcs, Sorciers, magiciennes....

Les Dryades :

Dans la mythologie grecque, les Dryades (en grec ancien Δρυάδες / druádes, de δρῦς / drũs, « chêne »), sont les nymphes des chênes en particulier, et des arbres en général. Elles sortaient d'un arbre appelé « Arbre des Hespérides ».Certaines d'entre elles allaient dans le Jardin des Hespérides pour protéger les pommes d'or que le jardin contenait. Les Dryades ne sont pas immortelles, mais peuvent vivre très longtemps. Parmi les plus connues, on trouve notamment Eurydice, la femme d'Orphée.

La tradition tardive fera la distinction entre les Dryades et les Hamadryades, ces dernières se voyant attachées spécifiquement à un arbre, alors que les premières erraient librement dans les forêts.
Image:Dryad11.jpg


Les centaures : 

Dans la mythologie grecque, les centaures (en grec ancien Κένταυροι / Kéntauroi) sont des créatures mi-hommes mi-chevaux que l'on disait issues soit d'Ixion et de Néphélé, soit de Centauros et des juments de Magnésie.
Image:Sarcophage centaure.jpg


Le Minotaure : 

Le Minotaure (en grec ancien Μινώταυρος / Minốtauros) est un monstre fabuleux à corps d'homme et tête de taureau apparaissant dans la mythologie grecque. On l'appelle aussi Astérion, du nom de son grand-père.Il naît de l'union entre Pasiphaé, fille d'Hélios et épouse de Minos, roi de Cnossos, et un taureau blanc par Poséidon (voir Minos). Pasiphaé, maudite par Poséidon parce que Minos refusait de lui sacrifier le taureau qui lui était promis, cherche à s'accoupler avec l'animal. Elle y parvient grâce à un simulacre de vache que lui confectionne Dédale. Honteux de la progéniture, Minos fait enfermer le fruit de cette union dans le Labyrinthe, bâti par le même ingénieur.Tous les neuf ans, sept jeunes gens et sept jeunes filles lui sont envoyés, en expiation du meurtre d'Androgée, fils de Minos, par Égée, roi d'Athènes. Une année, Thésée, fils d'Égée, embarque parmi les jeunes gens destinés au sacrifice. Thésée tue le Minotaure et parvient à s'échapper du labyrinthe, aidé par Ariane, fille de Minos.

Image:Minotauros Myron NAMA 1664 n1.jpg


Les oursonnes d'Artémis : Mi fillettes-mi ours, elles descendaient selon la légende de la Déesse Artémis.

Les Faunes :

Chez les Romains, les Faunes et les Sylvains étaient, à peu de différence près, ce qu'étaient les Égipans et les Satyres chez les Grecs. Dieux rustiques, on les représentait sous la même forme que les Satyres, mais sous des traits moins hideux, avec une figure plus joyeuse, et surtout avec moins de brutalité dans leurs amours. Le pin et l'olivier sauvage leur étaient consacrés.
Les Faunes passaient pour être fils ou descendants de
Faunus, troisième roi d'Italie, lequel était, disait-on, fils de Picus ou de Mars, et petit-fils de Saturne. On les distingue des Sylvains par le genre de leurs occupations qui se rapprochent davantage de l'agriculture. Cependant les poètes prétendent qu'on entendait souvent la voix des Faunes dans l'épaisseur des bois. Quoique demi-dieux, ils n'étaient pas immortels, mais ne mouraient qu'après une très longue existence
Image:Faune-Lequesne.jpg


Les Harpies : 

Dans la mythologie grecque ou latine , les Harpies ou Harpyes (en grec ancien Ἅρπυιαι / Hárpuiai) sont les filles de Thaumas et de l'Océanide Électre (certaines traditions en font plutôt les filles de Typhon).

Ce sont des divinités de la dévastation et de la vengeance divine (en grec ancien, Ἅρπυια / Hárpuia, « qui vole et saccage ») : plus rapides que le vent, invulnérables, caquetantes, elles dévorent tout sur leur passage, ne laissant que leurs excréments. Selon Hésiode, elles ont un corps ailé d'oiseau et une tête de femme. Virgile leur donne des visages de fillettes et des serres d'oiseau de proie.
Image:Harpyie.JPG


Les Stryges : 

Les stryges ou striges (du grec strigx, « oiseau de nuit »), sont des démons femelles ailés, mi-femme mi-oiseau, qui poussent des cris perçants. Elles apparaissent dès l'Antiquité dans la croyance romaine (les premiers textes portant sur le sujet ont en effet été écrits en latin et semblent se référer à une ancienne croyance populaire).

Les stryges s'en prennent essentiellement aux nouveau-nés, soit qu'elles sucent leur sang, soit qu'elles les enlèvent de leurs serres crochues... Elles sont pour cela souvent confondues avec les vampires.


Merki Wiki

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

kasue 04/05/2011 01:36



sympa ton blog en plus j'aime toute la mythologie grecque mais aussi la nordique. elles sont passionnantes toutes les deux



Loba 01/03/2008 15:58

Avec plaisir :)

hydromiel 27/02/2008 13:43

Jolie et interessante présentation. Merci.