L'étoile du matin de GEMMELL

Publié le par Loba



Je me nomme Owen Odell et je vais mourir... J'ai vécu trop longtemps et j'ai vu trop de choses. Je fais partie de la légende. Avant de quitter cette enveloppe charnelle, je voudrais me souvenir une dernière fois et raconter l'histoire telle qu'elle s'est réellement passée ; et pas comme les gens la racontent aujourd'hui au coin du feu. Car j'ai bien connu Jarek Mace, celui qu'on appelait l'Étoile du Matin. Le dernier héros des Highlands. Le libérateur. J'étais à ses côtés lorsqu'il a combattu les rois vampyres et s'est dressé face à l'envahisseur angostin. J'étais barde et je connais sa légende par cœur. C'est moi qui l'ai écrite. Mais j'ai laissé la vérité de côté. L'Étoile du Matin n'était pas ce héros aux cheveux blonds et aux yeux bleus débordant de bonté que l'on chante aujourd'hui. Jarek Mace était un voleur doublé d'un menteur, un homme qui aurait égorgé sa mère pour le prix d'un bon repas. Je vais vous raconter l'histoire d'un homme et de sa rédemption...


Dans ce livre, on retrouve bien encore, l'archétype du héros cher à Gemmell. C'est un homme sombre dans son âme et bien souvent cela se traduit physiquement.
Ce sont des guerriers dans l'âme, qui manient à la perfection l'épée et la joute verbale.
Ces hommes veulent se faire passer pour de vrais durs, mais un jour ou l'autre, une fissure apparaît et ils nous semblent plus humains.

C'est le cas de Waylander, de Parménion, de Argaurias et ici de l'etoile du matin. Ce sont à la base de vrais brutes épaisses, qui semblent sans morale et insensible.
Mais leur carapace s'effondre à un moment et souvent grâce/à cause d'une femme. Dans toutes les histoires de Gemmell, la rédemption du héros se fait par la rencontre d'une femme : prêtresse, magicienne, paysanne...mais toutes avec des caractères fougueux.

Dans ce livre,on a tous, mais le héros est encore plus fouillé que les autres livres. La rédemtion ne se fait pas réellement. Il semble avoir changer, mais on se rend vite compte que ce n'est pas vraiment le cas!!!

Je trouve tout aussi intéressant le personnage d'Owen. Lui c'est le pendant de l'Etoile. C'est un homme bon, pacifique, qui ne cherche querelle, qui va se retrouver obligé de lutter contre sa nature, de se défendre, de tuer....de souffrir dans son corps et son âme.

Pour terminer, comme dans tous ses livres, Gemmell est un vrai conteur de batailles et luttes acharnées, mais sans nous avertir, il nous balance une scène grandiose de sentiments, beaux et tendres, à chaque fois, je sais que je vais pleurer avant de terminer ce livre. ici, c'est aussi le cas!!

Bref, encore du bon!!!

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

hydromiel 04/04/2008 20:58

Je crois que c'est le 2ème Gemmell que j'ai lu et il est un de mes préférés, je l'ai vraiment beaucoup aimé.

Dragonne 04/04/2008 15:34

J'aimerai continué à découvrir Gemmel, il est juste dommage qu'il n'y ait pas plus de ses livres qui sortent en format poche ! C'est ce qui me freine un peu. Pour l'instant, j'ai dans ma PAL, le 1er tome du cycle "Le lion de Macédoine". Que ce soit toi ou Hydro, vos avis me donnent très envie de lire ses livres !!

Athal 04/04/2008 13:54

Content de lire qu'il me reste du Gemmel a explorer :)Je croyais avoir fait le tour mais à priori il me reste 3 ou 4 bouqine de lui à lire et ça c'est TROP BON !!!