Notre mère qui êtes aux cieux de MORROW

Publié le par Loba



Quatrième de couverture
- Non, Julie ! Pas ça! Ne recommence jamais ça ! - Mais pourquoi, p'pa ? Ce que Murray Katz ne dit pas à sa fille quand il la voit marcher sur les eaux de la baie d'Atlantic City, c'est qu'elle a eu un prédécesseur illustre. Qui a très mal fini... Car la fille de Murray n'est pas une enfant comme les autres. Elle lui est venue par hasard. À la banque de sperme, ils ont appelé ça une « parthénogenèse inversée ». Le produit d'un spermatozoïde et... d'un ovule, mais de qui ? Murray, le petit juif qui ne croit même pas en Dieu, en a été plus étonné que la jeune Marie devant Gabriel. Et quand la gamine commet ses premiers miracles, Murray, pétrifié, comprend la vérité : Julie est la fille de Dieu. Pour un père célibataire, élever un enfant n'est déjà pas facile. Mais avec une Mère pareille !

Cela faisait plus d'un an que j'avais ce livre dans ma PAL!
C'est un livre intéressant à lire. C'est en fait l'histoire d'un Juif américain, donneur de sperme, qui apprend un jour que dans un de ses dons, il y a un foetus!! Comment cela est il possible??? Sa mère, c'est Dieu. C'est la demi-soeur de Jésus. Dur dur d'élever une fille pareille surtout quand on est non croyant. Elle marche sur l'eau, fait des miracles, elle guérit un petit aveugle. Mais dans un monde où la religion est un sujet plus que sensible... Elle va devenir le Nouveau Messie, répondre aux annonces éperdues de malheureux dans un journal local, puis être tout autant détestée qu'elle a été adulée. Elle va se retrouver en Enfer avec son demi frère...

Ce livre n'est pas inintéressant, mais ce n'est pas non plus la grnde claque que je comptais prendre!! A partir du moment où la gamine est devenue femme, je n'ai plus trouvé grand intérêt à lire ce livre. Surtout qu'à la fin sa mère Dieu est une étoile de mer!!! Bref!!
Mais ce livre a eu l'envie de montrer la bêtise que peut engendrer les religions et tous les extrêmismes que cela peut amener. Un jour un croit dur comme fer dans un idéal et le lendemain, on en brûle tous les vestiges. L'auteur nous dépeint des gens qui sont devenus des meurtriers, des fous au non d'une croyance, qu'ils renieront le soir même! Cela a un goût amer d'actualité!!!
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article